Ileauxmoines15
uACCUEIL
PAGE PRÉCÉDENTE

L'île aux Moines a su se réserver une place de choix au beau milieu de la «petite mer». Qu’on la découvre depuis la mer ou à partir du continent, elle semble s’imposer aux regards. Si proche, on ne peut que la remarquer, l’admirer, la désirer...

Une fois l’étroite passe de Port-Blanc franchie, le charme très particulier de l’île séduit d’emblée et nous pousse à consommer.
Entre les proches hauteurs du bourg et l’attrait des pointes aux personnalités si différentes, la tentation est grande de se perdre dans les ruelles et les sous-bois pour le plaisir d’y retrouver les senteurs de l’île et les couleurs chatoyantes du Golfe.

Au nord, la route ombragée de la pointe du Trec’h nous dévoile le charme de ses villas de vacances et ses splendides vues plongeantes sur la pointe d’Arradon, l’île d’Arz et le fond du Golfe.

Beaucoup plus «campagne à la mer», dans une ambiance étrangement calme et sereine, Brouel offre la fraîcheur de ses chemins creux pour nous faire découvrir le Golfe au ras de l’eau.

Vers le sud, l’île continue à nous surprendre par la variété de ses ambiances paysagères. La côte Ouest, plus exposée aux intempéries, est donc plus escarpée. Ses paysages de landes contrastent avec les côtes boisées et abritées des pointes Nord et Est. Le versant de la côte Est au relief plus doux, se laisse mourir dans les eaux peu profondes de la baie du Vran.

Escale incontournable au Goret pour en apprécier sa petite plage, son petit port, sa petite cale... avant de poursuivre vers le «grand sud» pour Penhap et ses airs d’Irlande. Plus extrême encore, la pointe de Nioul
- le «cap Horn îlois» - dont les caprices de ses vents et courants décideront de votre classement aux régates annuelles, lors du tour de l’île...

A n’en pas douter, l’île aux Moines reste incontestablement... La perle du Golfe ...

JEAN PIERRE

Croquis Aquarelles & Illustrations

jeanpierre@arcile.fr

© - Reproductions et utilisations

"Mes amours avec l'île aux Moines remontent aux année 80 alors que je découvrais ses sentiers creux pour y étudier son habitat.

Ce fut le début d'une longue histoire faite de rencontres et d'échanges avec ses habitants, ses "estivants", ses visiteurs..."

Ce carnet raconte les couleurs de cette perle tombée au beau milieu de la "petite mer" et qui a su tirer partie de la magie des lumières du Golfe pour s'en nourrir et nous ravir...

Jean Pierre Arcile et l'île aux moines;
une longue histoire...

SUITE >

JEAN PIERRE